Conseils et astuces

Friperies: 10 astuces pour un shopping réussi

img_7398

On n’achète pas pareil dans une friperie et chez Zara. Non non non. Shopper vintage, c’est avant tout une quête: celle de la pièce unique qui fera de nous une personne exceptionnelle – ou au moins, une personne exceptionnellement stylée.

Si la mission m’excite au plus haut point, pour certaines de mes amies, cela relève de l’impossible. Je ne compte même plus le nombre de fois où j’entends « y’a trop de choses, ça me soule », « c’est super glauque les friperies, ça pue » ou bien « je sais pas comment tu fais, moi je trouve jamais rien ».

J’ai donc décidé de lister mes meilleures astuces, afin de réussir au mieux sa session shopping dans une friperie. Sceptiques, flemmardes, paumées et peureuses: à vous de jouer.

Avant:

1- Bien réfléchir à sa tenue: Parce que rares sont les friperies pourvues de cabines d’essayages, mieux vaut prévoir un look pratique à base de tshirt fin, jupe à taille élastique et collants opaques, idéal pour passer des vêtements par dessus ou dessous entre deux rayons. Les chaussures doivent pouvoir s’enlever et se remettre rapidement. Le sac, lui, se porte en bandoulière (à la main ça gêne, à l’épaule ça glisse, au creux du coude c’est réservé aux lycéennes et leur Longchamp pliage).

2-Emporter plusieurs tote bags: Hormis dans les friperies un peu hype, aucune vendeuse n’emballera vos achats dans un grand sac en papier avec des anses. Au mieux, vous aurez droit à un sachet plastique minuscule à moitié déchiré, au pire à rien du tout. Embarquer un ou deux sacs en toile est plus sûr.

3- Checker les dernières tendances: L’oeil est toujours plus attiré par ce qui semble familier, non? Avant de partir, faites un tour sur les sites de mode ou ouvrez un magazine. Rien de mieux pour chauffer le cerveau et le mettre en condition afin qu’il repère une pièce vintage qui ressemble comme deux gouttes d’eau au dernier manteau signé Marc Jacobs.

4- Trouver l’acolyte idéal(e): La personne qui vous accompagne doit être patiente, ne pas faire la même taille que vous et/ou ne pas partager vos goûts (rien de pire que de loucher sur le même truc, ça peut briser une amitié vieille de 10 ans ça) et surtout, savoir vous conseiller en toute honnêteté. Maman, pour ça, tu es la meilleure (et aussi parce que tu as toujours de la monnaie sur toi et que tu négocies comme une reine).

Pendant: 

5- Rester calme: Ok, rien n’est trié par couleur ni même par taille, ça déborde, ça dégouline et ça ressemble plus à votre placard après une crise de « j’ai rien à me mettre » qu’autre chose. Soufflez un bon coup et lancez-vous: le bonheur est peut-être au coin du portant à shorts effilochés.

6- Ne pas se fier aux tailles: Dans le monde des friperies, 36, 40 et 44 n’ont aucune valeur. Parce que les vêtements qui s’y trouvent proviennent du monde entier et d’époques diverses et variées, impossible de faire confiance aux étiquettes (si étiquette il y a). Une seule solution: ESSAYER (ou, pour les imbéciles comme moi, partir du principe que « non mais ça va aller et au pire je mets une ceinture »).

7- Garder ses trouvailles en main: Ne JAMAIS reposer un habit. JAMAIS, vous m’entendez? Vous pouvez être sûr qu’il aura disparu 10 secondes plus tard. Même si vous hésitez à l’acheter, gardez le avec vous jusqu’au passage en caisse, quitte à le reposer au dernier moment. Rien de pire que de réaliser que cette petite robe rose à volants était faite pour vous une fois qu’elle est dans les bras d’une autre.

8- Persévérer: Fouillez, fouillez, fouillez, et ne vous découragez surtout pas. Jetez un deuxième coup d’oeil, voire un troisième: dans le bazar, on peut vite passer à côté du sac de ses rêves. Tirez les manches, écartez les cintres, retournez les bacs: deux pulls moches peuvent cacher une blouse en soie canon.

9- Vérifier attentivement: Si le vêtement est vendu tâché, il y a de grands risques que la tâche en question ne parte jamais. Regardez bien la doublure (si elle est déchirée, il est possible de négocier une ristourne), observez avec attention les tissus blancs sous une bonne lumière pour repérer les traces jaunes, comptez les boutons. Et n’oubliez pas de vous assurer que votre chapeau vintage n’est pas un déguisement d’Indiana Jones (pour celles et ceux qui ont raté un épisode, je vous raconte tout ici).

Après: 

10- Être soigneux/se: Les fringues vintage ont déjà plusieurs années voire plusieurs décennies derrière elles, elles sont fatiguées!!! Pliez-les avec amour, ne tirez pas sur les boutons comme une acharnée et repassez-les avec tendresse. Oh, et ne posez jamais un pull disco en cachemire rose fluo sur le panier à linge avec pour objectif de le laver à la main plus tard: votre père risque de croire qu’il est tout à fait raisonnable de le passer à 40 degrés avec le reste de ses affaires, le transformant en habit pour poupée et ce, de manière irréversible (papa, je n’oublierai jamais ça)(mais je t’aime quand même).

Publicités

19 réflexions au sujet de « Friperies: 10 astuces pour un shopping réussi »

  1. Je pense que pour le moment mon article préféré reste vraiment celui du chapeau 😂 quand je vois le chapeau d’Indiana Jones dans la chambre des garçons ça me fait sourire 😜😜

    J'aime

  2. Si je peux me permettre, je rajoute un 11ème point : ne jamais au grand jamais s’extasier devant une trouvaille au risque de voir la vendeuse demander un prix exhorbitant. Faire la moue… dire bof-bof et la vendeuse n’aura qu’une envie se débarrasser de cette pièce à tout petit prix… vivement les prochains vide-greniers avec toi.

    J'aime

  3. Je commence à prendre mes habitudes en friperie, et si on me demandait (d’ailleurs j’en ai parlé sur mon blog) je donnerai exactement les mêmes conseils, avec en plus: y aller régulièrement. Toi qui a la chance de vivre à Paris, tu dois bien connaître les KiloShop, où les vêtements canons présentés sur les mannequins ne seront dispo à la vente que… La semaine d’après! Juste horrible quand tu flash sur une pièce en étant provinciale ^^

    J'aime

  4. Super article, merci pour tous ces conseils. J’ai aussi quelques copines qui grognent dans mon dos pendant que je fouine longtemps dans les rayons parce que c’est mal rangé, ou parce qu’il n’y a pas de tailles. Mais qui hallucinent devant mes trouvailles ensuite hihihi

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s