Bla-bla-bla·Bonnes adresses·Friperies et brocantes·Les looks

Stibidik, ou la preuve que le vintage est avant tout une histoire de passion

IMG_2768Bonjouuuur!

Depuis quelques mois, l’achat (et la vente) de vintage a pris un virage inattendu, et est passé de « truc cantonné aux obsédées de la fripe » à « nouvelle tendance ultra-populaire en pleine ascension ». Les fringues de seconde-main se revendent à la pelle, toutes plateformes confondues, d’Instagram à Vinted, sans oublier la multitude de nouveaux sites qui se créent en trois clics.

Si ça fait une bonne dizaine d’années que le vintage, et l’esthétique retro de manière plus générale, sont à la mode, j’ai le sentiment qu’ils ne s’adressaient jusqu’alors qu’à une communauté plutôt restreinte de passionnées. Aujourd’hui, le vintage est partout, et s’adresse et plaît… et bien, à tout le monde.

Je trouve sincèrement que c’est une bonne chose – et notamment parce que c’est la preuve que les consciences s’éveillent ENFIN et que de plus en plus de personnes réalisent qu’acheter du vieux, c’est aussi bien (voire mieux héhé) que de consommer du neuf. Evidemment, il y a aussi l’effet « tendance » insufflé par Instagram et Pinterest, et je mets ma main à couper que certaines influenceuses passeront rapidement à autre chose à la prochaine saison (je ne citerai personne mais j’ai une liste loooongue comme le bras). Mais dans l’ensemble, j’ai vraiment l’impression que les choses bougent et que quelque chose est en train de se passer 🙂

Et si je suis plus que ravie de cette explosion de vintage à gogo, et de cette offre merveilleuse qui s’offre subitement à moi… un truc m’agace légèrement. C’est que justement, l’offre commence à être si ABONDANTE, qu’il devient de plus en plus difficile de faire le tri entre les vraies bonnes adresses 2.0, et celles tenues par des gens qui ont senti le bon filon et débarquent un peu par hasard, ayant pour objectif de surfer sur la vague afin de se faire un maximum d’argent.

Arg. Si vous saviez combien de soupirs, et de roulements d’yeux, et de cris agacés je pousse, seule chez moi comme une folle, quand je suis en pleine session de chine en ligne, et que je tombe sur des comptes Vinted qui proposent une « Robe vintage très bon état » pour 20 euros que je reconnais en un coup d’oeil comme étant une pièce H&M datant max de 2007… Ne parlons pas non plus de celles et ceux qui en profitent pour proposer des prix indécents, qui n’ont aucun sens dès qu’on se renseigne un minimum sur la composition du vêtement, son année de création, sa marque… Et malheureusement, les clientes qui ne s’y connaissent pas se font avoir. Ugh, vraiment, ça me rend malade.

Des boutiques tenues par des personnes passionnées

C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de mettre en avant, sur mon blog et Instagram, des e-shop vintage tenus par des personnes passionnées et professionnelles, avec un véritable amour pour les pièces d’antan. Parmi ma liste d’incontournables, je vous parle aujourd’hui de Stibidik, chez qui j’ai trouvé cette incroyable robe blanche faite à la main, et ce sac à perles somptueux, qui est instantanément devenu l’une des pièces les plus précieuses de ma garde-robe.

Co-fondée par quatre fans de chine, Stibidik est une boutique qui m’a aussitôt attirée par son histoire authentique (allez donc lire l’explication du nom « Stibidik » juste ici, elle est incroyablement touchante) et convaincue par sa sélection harmonieuse, à un prix juste. Par exemple,  comptez 25 euros pour une chemise blanche à col lavallière en coton faite en Italie, 15 euros pour un sac en raphia et cuir à perles, 39 euros pour un gilet vintage brodé fabriqué en France, ou encore 45 euros pour une parfaite petite robe noire en velours.  REP A SA la fast-fashion.

Je vous laisse avec une série de photos un peu plus longue que d’habitude, que j’ai pris un plaisir fou à réaliser avec mon acolyte Léa Ghirardotti. J’espère que ça vous plaît, et je vous dis à très vite ❤

Nawal

IMG_2783IMG_2785IMG_2791IMG_2835IMG_3001IMG_3016IMG_3034IMG_3088IMG_3115IMG_3248IMG_3469-2IMG_3537IMG_3601IMG_3643IMG_3674IMG_3676IMG_3698IMG_3709IMG_3712IMG_3727IMG_3737IMG_3810

5 réflexions au sujet de « Stibidik, ou la preuve que le vintage est avant tout une histoire de passion »

  1. Tu es sublime. Je partage ton avis sur la tendance friperies. Tous les côtés positifs et le versan négatif…
    PS : à la vue des photos, mon homme repère encore ton petit air de Taylor Swift 😋😘

    J'aime

  2. Ces photos sont juste incroyables ! Composition, détails, j’adore ! Et tu es superbe. Je ne peux que confirmer tes mots concernant le vintage et la seconde main, c’est à la fois bien (écologiquement) et difficile car les pièces anciennes se raréfient ou deviennent hors budget (frustrant pour les passionnés) ! À voir comment cela évolue…

    J'aime

  3. Bonjour,

    Est ce qu’il se s’agirait pas surtout d’un gros amalgame entre les « vêtements Vintages » et les « vêtements d’occasions » fait par tout ces nouveaux acheteurs et vendeurs ??
    Certaines personnes utilisent peut-être le terme « vintage » pour vouloir dire « occasion » sans se rendre compte de la réelle différence entre les deux (comme la vendeuse Vinted et sa robe H&M). Et d’ailleurs le site « Vinted » de par son nom, peu porter à confusion, surtout quand on voit que 80% voir plus des articles ne sont pas vintage mais d’occasion.

    Bien sur je ne parle pas la des personnes malhonnêtes qui gonflent les prix, c’est encore autre chose.

    J'aime

  4. Quelle élégance, je suis fan ! Je suis également fac du vintage. J’essaie de coudre mes propres vêtements. Je ne tiens pas encore de blog ni de insta, je garde ceci en tant que loisir personnel. En tous cas je te souhaite une belle continuation Nawal!
    Bises,
    Laila

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s