Bla-bla-bla·Conseils et astuces·Les looks

Mode: comment trouver et cultiver son style personnel

Bonjour bonjour !

Aujourd’hui, on parle de style personnel, et de comment se trouver vestimentairement parlant. Je ne vous ferai pas l’affront de vous dégainer le célèbre « La mode se démode, le style jamais » de Coco Chanel – même si je réalise que c’est exactement ce que je viens de faire, j’attends donc mon Oscar du Meilleur Paradoxe de l’année. Ce que je veux dire, c’est que je pense (j’espère) qu’en 2021, on a enfin compris que suivre les tendances, c’est has-been.

A l’heure où tout va très, trop vite, une pièce désirable peut être démodée en quelques instants. Il n’y a qu’à voir le « fameux » pull sans manche pied-de-poule de l’automne dernier, qui était LA fringue avec laquelle poser sur Instagram, et qu’on ne peut déjà plus se voir en peinture. Au-delà de ça, suivre le rythme effréné des tendances, c’est céder aux monstres de la fast-fashion, qui produisent plusieurs collections par mois pour créer l’envie, vendre, encore et encore, au dépit de la qualité et, accessoirement, des droits humains et du respect de la planète. Accessoirement.

Cultiver son style personnel, c’est acheter intelligemment et de manière responsable. C’est investir dans des pièces qui nous plaisent à nous et pas aux autres, qui collent à nos besoins et envies, et dont on ne voudra pas se débarrasser au bout d’une saison. C’est aussi un moyen de s’exprimer par le biais de ses fringues et de booster sa confiance en soi en misant sur des habits dans lesquels on se sent merveilleusement bien.

Toutefois, trouver le look qui est « vraiment nous » est un processus long et parfois compliqué, surtout à notre époque, où les options sont multiples et nous submergent. Je vous donne ci-dessous mes conseils pour définir les contours de votre style, et vous raconte comment j’ai trouvé le mien.

> Inspirez-vous d’icônes dont les tenues vous plaisent

Faites-vous une liste de personnes dont l’esthétique vous inspire – c’est toujours plus simple de réaliser ce qui nous plaît vraiment en l’observant chez les autres. Ces modèles stylistiques peuvent être réels ou fictionnels: une animatrice télé, une influenceuse, une rockstar, une sportive, une actrice des années 50, votre voisine ultra stylée, une collègue toujours trop bien sapée, une héroïne de série télé…

Savoir qui sont vos icônes de style va vous aider à déterminer quel genre de pièces, associations et couleurs vous attirent. Cela va aussi vous aider à oser tester de nouvelles choses (« tiens, moi aussi je porterais bien une cape jaune comme la sienne », « c’est sympa les serre-tête, je devrais essayer ») en vous appuyant sur des exemples concrets et à dessiner les limites de l’univers qui vous correspond. L’idée n’est pas de recopier point par point et de tomber dans le cosplay, mais de piocher ici et là des choses et de les adapter à votre morphologie ainsi qu’à votre mode de vie.

J’ai moi-même plusieurs icônes de style: Blair Waldorf de Gossip Girl, les femmes de Mad Men, Kate Middleton, Fran d’une Nounou d’enfer, Jessica Day de New Girl,  Alexa Chung, Harry Styles, Mrs Maisel et plus récemment, Beth dans The Queen’s Gambit. Mon style personnel est donc un gros mélange de tout ça: du rétro, du kitsch, du preppy, des couleurs pop, du romantisme…

> Aidez-vous de Pinterest

C’est pas très original, mais je vous assure que Pinterest est le meilleur moyen d’avoir une vision générale du style que vous souhaitez adopter. Cela vous permettra de rassembler vos idées, envies, coups de cœur et photos d’inspirations. Vous pouvez vous créer plusieurs « moodbards », avec vos icônes, des suggestions de looks en fonction des saisons, des associations de couleurs qui vous parlent…. En plus, vous n’êtes pas obligées de partager ça avec tout le monde, grâce à l’option qui permet de garder un tableau privé.

Consultez régulièrement vos tableaux, notamment avant ou pendant une séance shopping, afin de vous assurer de ne pas acheter quelque chose hors sujet. Ca peut aussi vous donner des idées d’associations avec des pièces que vous possédez déjà lorsque vous préparez votre tenue du jour.

> Repérez les pièces que vous portez le plus dans votre dressing actuel

C’est un bon indicateur de ce que vous aimez le plus porter, mais aussi de ce que vous pouvez vraiment porter DANS LA VRAIE VIE. Je m’explique: dans un monde idéal, je passerai mes journées en mini-robe psychédélique, collants colorés, babies à plateforme de 10 centimètres, et mini-sac à main. En réalité, je dois marcher très vite, sur des trottoirs abîmés ou plein de crottes (merci Paris), je prends le métro, je vais rester assez longtemps assise à mon bureau… Il faut donc que mon style vestimentaire soit adapté à mon style de vie. Je mixe donc souvent mes jolies robes à des chaussures plates (baskets, mocassins, derbies…) et je privilégie les talons confortables, je mise sur les robes longueurs midi dans lesquelles je suis plus à l’aise dans les transports en commun ou au boulot, et surtout, j’ai récemment réalisé que je ne SUPPORTE plus de porter du polyester épais (vous savez, celui des années 60/70).

En début d’année, j’ai téléchargé une appli payante qui s’appelle StyleBook, et qui permet de faire l’inventaire de son dressing. Je compte vous en reparler plus en détails dans un prochain article, mais sachez déjà que ça m’aide beaucoup pour faire le point sur ce que je porte souvent, très peu, ou jamais! C’est une méthode efficace pour éviter les achats inutiles et miser sur des pièces qui sont littéralement parfaites en tout point de vue – je réalise que sans m’en rendre compte, il y a des choses vers lesquelles je reviens systématiquement. Vous pouvez faire un test sur deux semaines, en notant les pièces, matières et couleurs portées au quotidien: ça vous donnera un premier échantillon de vos préférences, et vous aidera à déterminer vos essentiels !

> Faites des essayages en boutique

C’est vraiment une façon pratique et économique pour savoir, d’emblée, si une pièce nous correspond, si une couleur nous va, si une matière nous plaît. Mais surtout, pour essayer plein de styles différents! Foncez dans une friperie ou un magasin « de trucs neufs » (franchement, même une grande enseigne de fast-fashion, on s’en fiche, le but c’est d’essayer, pas d’acheter), et offrez-vous une grosse session cabines d’essayage (si possible en heure creuse un jour de semaine, sinon bonjour l’enfer).

C’est l’occasion de sortir de votre zone de confort, de tester des looks rocks, minimalistes, sportswear, rétros, de les combiner… L’idée, c’est de reproduire LA scène d’essayages cabines à laquelle on a droit dans chaque teen movie. Sauf que cette fois, le personnage principal, c’est vous 🙂 

> Faites une liste de ce qui nous va ou non (et sans se baser sur les règles stupides de Cristina Cordula)

Votre style personnel doit être un style dans lequel VOUS vous sentez bien, peu importe votre morphologie. Ne vous forcez surtout pas à adopter telle ou telle tendance dans laquelle vous ne vous sentez pas à l’aise, et ne vous privez d’aucun vêtement parce qu’un magazine ou une présentatrice experte dans l’art du body-shaming a estimé qu’il n’est pas adapté à votre corps. Jamais

Par exemple, je trouve les mini-robes « slip dress » moulantes et droites canons, mais je me trouve sincèrement affreuse dedans, alors tant pis. A contrario, je sais aussi que les jupes taille haute patineuse me vont très bien et j’adore ça, même si ce n’est pas DU TOUT ce qu’il y a de plus branché en ce moment. J’ai aussi souvent lu que les bottines montantes étaient à proscrire si on a, comme moi, des mollets épais. Or, moi vivante, jamais je ne renoncerai à mes bottines montantes!

> Déterminez quelles sont vos pièces « signatures »

Ce sont VOS basiques à vous. Les pièces qui vous représentent le mieux. Les fringues qui, quand une copine tombe dessus dans un magasin, lui donnent aussitôt envie de vous envoyer un MMS à base de « omg c’est tellement toi ça ». Celles que vous adorez porter, dans lesquelles vous irradiez. Ca peut aussi se jouer sur un motif, une couleur, une coupe… Ces pièces vont constituer la base de votre style, et vous pourrez ensuite constituer vos looks autour d’elles, en les associant entre elles, ou avec d’autres pièces classiques et intemporelles qui les mettront en valeur.

Mes trucs à moi? Tout ce qui est léopard, à fleurs ou à pois, les blouses vintage, les robes midi boutonnées, le jaune, les jupes tartan, les blazers d’homme vintage et les imprimés psychédéliques des années 60/70. J’adore la discrétion (non).

> Achetez intelligemment

Une fois que vous avez bien déterminé les limites de votre style, la tentation de se ruer en boutique pour tout mettre en application risque d’être grande. Le risque: dépenser plus que de raison, se laisser aller à des achats que l’on risque de peu (voire jamais) porter. Pour éviter les dérapages, faites-vous une liste d’essentiels à avoir. Prenez le temps de les chercher en seconde-main, ou en version éthique!

Photos: Nina Khalfa

Je porte un béret en maille vintage (trouvé à boutique de seconde-main Merci Madame, au Cannet), un pull blanc vintage trouvé en vide-grenier, un manteau vintage trouvé en vide-grenier, un vieux pantalon rose (relique de mes années fast-fashion), un sac vintage trouvé chez Emmaüs, et des bottines blanches lacées. 

6 réflexions au sujet de « Mode: comment trouver et cultiver son style personnel »

  1. Un article essentiel qui permet de remettre « ses pendules à l’heure » quand on est un peu perdu stylistiquement. Surtout après plus d’un an de télétravail à base de jogging et pull confortable 🙂

    J'aime

  2. Bonjour Nawal,
    J’ai beaucoup aimé cet article. C’est vrai que c’est difficile de trouver son style, arrivée à bien plus de 50ans il me semble n’avoir toujours pas trouvé le mien, et pourtant, en aidant la mère à trier son grenier j’ai retrouvé quelques vêtements de mes 20ans…et,comme par hasard, il y a des chemises et des robes longues, et qu’y a-t-il dans mon placard aujourd’hui ? Essentiellement des chemises et des robes longues (si on excepte les jean’s mais ceux de mes 20 ans sont usés depuis longtemps)
    Je vais donc mettre tes conseils en pratique pour définir ce que j’aime vraiment et éviter encore plus les erreurs d’achats.
    Et, puisque tu parles de la seconde main, envisages-tu de faire un article sur les boutiques qu’on peut trouver dans le Midi ? Ce ne serait pas trop exclusif puisque les nordistes viennent en vacances ici et ce serait bien pour les sudistes d’avoir ton retour d’expérience
    À bientôt

    J'aime

    1. Bonjour Isabelle, merci pour ton commentaire, je suis ravie si mon article a pu t’aider !
      Alors « le Midi » c’est un peu large, mais je ferai sûrement un article sur mes adresses sur la Côte d’Azur un jour, avec plaisir ! 🙂

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s